Institut Milton H. Erickson du Pacifique et de Nouméa - NC
  • Email : hypnose.erickson@lagoon.nc

L'EMDR, qu'est-ce que c'est ?

L'EMDR, qu'est-ce que c'est ?

Qu'est-ce que l'EMDR ?

En clair Eye Movement Desensitization and Reprocessing, traduit Désensibilisation et retraitement (de l'information ) par les mouvements oculaires
EMDR, un sigle de quatre lettres pour une nouvelle thérapie reconnue dans le monde entier,qui a bénéficié de nombreuses recherche s aux cientifiques, reconnu par l'INSERM et l'APA (American en 2004), remboursées par les assurances  en Amérique, en Australie. Le 1er congrès  d'Asie a eu lieu à Bali. Et Francine Shapiro de sa chaire  a livré un message percutant et dense, d'une heure et demie, d'une voix moi est mis au permet monocorde et hypnotique, qui a tracé un message plein d'espoir pour les nouvelles  générations.
Oui, l'EMDR est une approche thérapeutique qui livre tous les jours des résultats étonnants vérifiables par les plus hautes autorités américaines, d'abord, européennes ensuite.
 
L'EMDR a été  mise au point depuis 1987 par Francine Shapiro Docteur en psychologie au Mental Research INSTITUTE de PALO ALTO.
En 20 ans, cette thérapie a bien évolué. Régulièrement, les protocoles sont remaniés Les premiers stagiaires de la formation en emdr retiennent plutôt l'aspect formaliste et rigoriste de l'approche thérapeutique. Le protocole apparut à beaucoup  trop rigide. C'est à l'encontre même de la vision globaliste prônée par les praticiens de l'emdr aujourd'hui.
 
L'EMDR France et ses collaborateurs
 
En France, c'est David Servan-Schreiber qui a fait découvrir cette méthode, dans son livre : Guérir sans psychanalyse et sans médicaments.. De puis plus de 10 ans une équipe forme les professionnels de la santé qui étendent  les applications dans tous les domaines Le docteur Patrick ZILLHARDT, psychiatre, médecin spécialiste des centres de lutte contre le cancer, praticien hospitalier consultant au CHU de bichat-Claude Bernard et expert judiciaire à la cour d'appel de Paris de déontologie
Michel Sylvestre,  psychologue clinicien, thérapeute systémique, responsable de la commission EMDR enfants de l'association France. Il est également le président d'EMDR- France le monde de l'enfant de l'adolescence, la thérapie familiale
 
La séance d'EMDR
 
Le patient doute être capable de revenir un lieu sûr, lorsqu'il se sent agressés par une crise d'angoisse ; les séances préliminaires sont nécessaires avant d'utiliser les mouvements oculaires. La stimulation bilatérale être faite de plusieurs manières. Le patient fixe les doigts du thérapeute .
Nécessaire également d'avoir assez de sécurité en soi en tant que thérapeute pour donner la sécurité à l'autre sa sécurité est donnée par l'évaluation du facteur temps. 
Notre époque veut aller toujours  très vite. Au XXe siècle, il y avait les psychanalystes et l'espérance d'un mieux-être après de nombreuses années sur le divan. Le patient ayant confondu psychothérapie et te psychanalyse se désespère d'un résultat concret. La psychanalyse basée sur l'association libre recherchant les souvenirs traumatiques de l'enfance, de la base des symptômes d' aujourd'hui. La phobie d'aujourd'hui a pris naissance dans les peurs infantiles, peur de l'abandon des parents, l'absence d'un amour. L'inconscient, le réservoir des pulsions de vie et de mort.
La conpulsion de répétition qui cherche à reproduire des situations inachevées anxiogène
 
Que fait l'EMDR ?
 
Elle permet de résoudre des états de stress post-traumatique, de changer les messages cognitifs du patient qui va utiliser ses propres ressources, ce dont il va être lui-même étonné.
 
Les stimulations alternées bilatérales suscitent des associations libres beaucoup plus rapidement que la psychanalyse.
 
Un phénomène qui apparaît très vite dans notre pratique, c'est la qualité de notre propre action thérapeutique. Nous sommes en tant que thérapeute quasiment spectateurs du phénomène que la nature nous enseigne depuis notre naissance c'est-à-dire le phénomène d'autoréparations de notre corps et de notre psychisme. Nous sommes capables de digérer des situations paraissent difficiles voire impossibles : un décès, l'incendie de notre maison, un accident de voiture, une rupture difficile.
Tel homme persécuté par le dard de la jalousie qui déclenche en lui des images répétitives et douloureuses demandes de séances d'EMDR . Sa femme l'a quitté pour un autre. Les séances préliminaires sont consacrées à l'anamnèse, à l'établissement du lieu sur et et à la reconnaissance des ressources personnelles. Vient alors la séance de l'examen des pensées et des opinions négatives du sujet sur lui-même.
On peut alors commencer les stimulations alternées bilatérales soit en en effectuant un balayage devant les yeux du patient de droite à gauche, ou bien en effectuant des tapotements sur les genoux certains utilisent les stimulations sonores droites à gauche gauche droite.
 
Quelque séance ont suffi. Finie la poursuite folle dans la ville pour surveiller le moindre geste de sa compagne infidèle. Les pensées ont pris un autre chemin neuronal. Son cerveau a pas trouvé on ne sait quels chemins de traverse pour éviter la confrontation insupportable avec le fantôme de son passé. Le schéma neuronal le schéma neurologique est aujourd'hui mis à jour par les TEP et commenter par les neurosciences que nous apporte un éclairage étonnant du psychisme et du fonctionnement du cerveau.
 
Les neurosciences au secours de l'EMDR
 
Comment ? Et la science vient au secours de l'hypothèse . " c'est de la magie ? ", souvent spectaculaires. Mais les neurosciences et le TEP donne des justifications aux résultats étonnants des mouvements alternatifs.
 
L'EMDR un presse-bouton pour le thérapeute ? Nous n'empêcherons jamais les dérives. Faut-il utiliser les stimulations bilatérales à tout champ, faute de savoir ce qu'il faut faire avec un patient, faute d'entendre ce qu'ils demandent ? Est-ce une clé qui sert à toutes les pathologies interrogation a-t-on besoin de formation et de longue pratique pour libérer un patient de ces symptômes d'angoisse de dépression palpitations l'écoute active est nécessaire pour évaluer cette intervention.