Facebook

Arc en ciel et le coffre au secret

Le 15 Novembre 2014

Il était une fois, il y a très longtemps de cela, dans un pays merveilleux, une jeune princesse qui vivait au château entourée de sa mère la reine et de ses sœurs. Elle se sentait différente des autres jeunes filles de son âge, et son passe temps favori consistait à observer la vie au travers d’un kaléidoscope. Cela lui permettait de changez, tout à loisir, les couleurs et les formes de la vie.
C’est pour cela que les habitants du royaume l’avaient surnommée la princesse arc en ciel.
C’est ainsi qu’elle pouvait leur dire que la neige tombait rose, que les pommes poussaient bleues et que l’herbe tendre poussait mauve, et tout cela l’enchantait. Son entourage ne la comprenait pas aussi elle appréciait la solitude, les heures passées à rêvasser ou à dormir, en pensant aux voyages qu’elle ferait !
Son précepteur qui l’avait prise en affection lui conseilla un jour de se mélanger aux jeunes garçons à qui il enseignait l’art du tir à l’arc.
Elle refusa spontanément, mais comme elle était curieuse, elle décida ensuite d’acceptez !
Afin de ne pas y être reconnue, elle décida de s’y présenter déguisée.
C’est ainsi qu’au fil des séances, elle acquit la bonne maîtrise du tir à l’arc, dans une tenue qui la rendait méconnaissable,
Elle portait une grande cape, rêche et informe, qui cachait ses cheveux, son corps, et lui grattait la peau.
La princesse arc en ciel montait souvent sur la plus haute tour du donjon, et rêvant de voyages, elle scrutait l’horizon, en s’imaginant qu’elle s’évadait bien au delà de l’immense forêt qui encerclait le château.
Mais la reine sa mère tendait de l’en dissuader. Car en effet, au plus profond de la forêt, une ancienne légende rapportait que dans une grotte gardée par un dragon, se trouvait un coffre étrange dont le contenu secret devait rester mystérieux.
Puis un matin, …ce jour ! ou peut-être un autre jour, sans que l’on sache pourquoi, la princesse arc en ciel décida de…commencez à trouvez la solution.
Rassemblant son arc, ses flèches, sa cape, elle se mit en route aux premières lueurs de l’aube, et commença à …avancez !
Elle marcha ainsi pendant de longues heures à travers la forêt ombragée, dense et profonde, lorsqu’elle trouva enfin une clairière, qui baignait dans une lumière douce et rassurante.
Au pied d’une colline verdoyante se trouvait l’entrée d’une grotte.
Elle s’approcha de l’orifice lorsqu’en jaillit brusquement un monstre hideux et menaçant qui lui faisait face, crachant et fumant.
Elle prit le temps de …respirez calmement ! puis bandant son arc, elle décocha une flèche en plein coeur du monstre qui s’écroula terrassé par ce coup fatal. Maîtrisant parfaitement la situation, arc en ciel décida de …continuez à avancer !
Pénétrant dans la grotte, elle s’enfonça peu à peu dans la pénombre souterraine.
Malgré l’obscurité qui l’entourait, arc en ciel réussit à …progressez encore!
Une lueur la guidait, provenant d’une immense salle voûtée, qu’éclairait en son centre un trait de lumière, jaillissant d’une sorte de cheminée naturelle qui…communiquez avec l’extérieur !
Au milieu de la lumière se trouvait un vieux coffre, posé sur un rocher, émergeant de la large rivière souterraine.
Arc en ciel posant son arc et ses flèches plongea dans l’eau fraîche et pure, qui la délivra de sa cape rêche et informe, tandis qu’elle nageait jusqu’au rocher. Le contact de l’eau sur sa peau était agréable et cette caresse réveillait en elle des
sensations savoureuses qu’elle osait…appréciez !
Elle se sentit allégée lorsqu’elle toucha la rive opposée, elle marcha avec courage vers le coffre sur lequel ses mains se posèrent pour l’ouvrir lentement. Au premier abord, le coffre semblait vide, mais plongeant plus profondément ses mains, elle en ressortit un objet lourd, serti de pierres précieuses qui brillaient dans la lumière pâle.
Tendant le miroir à deux mains devant elle, arc en ciel y vit une jolie jeune femme aux longs cheveux ondulés qui recouvraient ses épaules, à la peau lisse et soyeuse. Devant ses yeux émerveillés, le miroir s’anima.
Le jeune femme du miroir tourna doucement sur elle-même, avec grâce et aisance, en disant : « je vois bien que tu ne me reconnais pas, mais je suis toi, et tu es moi.
Je suis cette enfant et tu es cette femme tout à la fois, il te suffira de te regarder pour te voir telle que tu es vraiment ».
A cet instant, la princesse arc en ciel, découvrant sa nouvelle apparence, sentit dans son âme et dans son corps une énergie nouvelle, car elle n’avait plus de secret pour elle-même, depuis ce jour où elle avait tant…changez !
Dès lors, personne ne l’appela plus jamais arc en ciel, car la vérité ne lui faisait plus peur et qu’elle avait …acceptez ! de voir les choses telles qu’elles étaient.
 

Anne et Laurent le 30/10/2008 




Partager sur Twitter Partager sur FaceBook Partager sur G+



commentaires Ajouter votre commentaire


Indiquez ici le code de sécurité de l'image
Code de sécurité


Les champs marqués d'une étoile * sont obligatoires